Ce site n'est pas un site officiel de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les remarques, commentaires et articles n'engagent que la seule responsabilité de leurs auteurs, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne pouvant en être tenue pour responsable.



Histoire de l'Eglise dans la plénitude des temps

DANS LES DERNIERS JOURS, «le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit». Ce royaume, annoncé par Daniel, était comparé à une pierre détachée «de la montagne sans le secours d’aucune main» qui roulerait et prendrait de la vitesse jusqu’à remplir finalement la terre entière (Daniel 2:44-45; voir aussi D&A 65:2). Mark E. Petersen, du Collège des douze apôtres, témoigne: «Cette pierre, c’est l’Eglise à laquelle nous appartenons, vous et moi. Elle s’est détachée de la montagne sans le secours d’aucune main, et notre destinée, à vous et à moi, est de contribuer à la faire rouler» (dans Conference Report, octobre 1960, p. 82).

 

     YouTube         - Histoire de l'Eglise dans la plénitude des

 

Mark E. Petersen, du Collège des douze apôtres, témoigne: «Cette pierre, c’est l’Eglise à laquelle nous appartenons, vous et moi. Elle s’est détachée de la montagne sans le secours d’aucune main, et notre destinée, à vous et à moi, est de contribuer à la faire rouler» (dans Conference Report, octobre 1960, p. 82).

Depuis Adam, les prophètes annoncent le temps où la dispensation de la plénitude des temps sera inaugurée et où le Seigneur réunira «toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre», qui sont nécessaires pour sa Seconde Venue et son règne millénaire (Ephésiens 1:10). L’heure fixée prédite par tous les saints prophètes fut le printemps 1820, lorsque Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ, apparurent à Joseph Smith. C’est par cette glorieuse vision que commencèrent à s’accomplir les paroles prophétiques d’Esaïe par lesquelles il a témoigné que le Seigneur “accomplirait des prodiges et des miracles” parmi les enfants des hommes (Esaïe 29:14).

L’heure fixée prédite par tous les saints prophètes fut le printemps 1820, lorsque Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ, apparurent à Joseph Smith. C’est par cette glorieuse vision que commencèrent à s’accomplir les paroles prophétiques d’Esaïe par lesquelles il a témoigné que le Seigneur “accomplirait des prodiges et des miracles” parmi les enfants des hommes (Esaïe 29:14).

Joseph Smith, appelé par Dieu, a jeté les fondements sur lesquels ses successeurs ont bâti. Sous l’inspiration du ciel, le prophète traduisit le Livre de Mormon, reçut la sainte prêtrise et organisa de nouveau l’Eglise de Jésus-Christ parmi les mortels. C’est par son intermédiaire que furent rétablies les clefs de la prêtrise.

«Et qu’entendons-nous encore? . . .

«La voix de Michel, l’archange; la voix de Gabriel, de Raphaël et de divers anges, de Michel ou Adam jusqu’à nos jours, tous proclamant leur dispensation, leurs droits, leurs clefs, leurs honneurs, leur majesté et leur gloire, et le pouvoir de leur prêtrise, donnant ligne par ligne, précepte par précepte, un peu ici et un peu là, nous apportant de la consolation en nous montrant ce qui doit venir, confirmant notre espérance!» (D&A 128:20-21).

Avec le rétablissement de ces clefs, Israël pouvait maintenant être ramené de sa longue dispersion, et toutes les ordonnances salvatrices de l’Evangile pouvaient maintenant être administrées aux vivants et aux morts. Parmi les tout premiers commandements donnés à l’Eglise, il faut citer celui-ci: «Sion doit croître en beauté et en sainteté; ses frontières doivent être élargies, ses pieux doivent être fortifiés; oui, en vérité, je vous le dis: Sion doit se lever et se parer de ses beaux vêtements» (D&A 82:14).

Parmi les tout premiers commandements donnés à l’Eglise, il faut citer celui-ci: «Sion doit croître en beauté et en sainteté; ses frontières doivent être élargies, ses pieux doivent être fortifiés; oui, en vérité, je vous le dis: Sion doit se lever et se parer de ses beaux vêtements» (D&A 82:14).

Depuis cette époque, l’Eglise a survécu à son expulsion de quatre Etats, aux tracasseries et à la persécution permanente à l’encontre de ses dirigeants, à l’ordre d’extermination lancé par un gouverneur, au martyre de son prophète, au retrait de ses droits civiques par le gouvernement et à la pauvreté des saints. C’est là ce que l’Eglise a subi et ce à quoi elle a survécu au cours du premier siècle de son histoire; c’est dans cette adversité, ces persécutions et cet appauvrissement que l’Eglise a acquis sa force et sa maturité. Lorsque Joseph F. Smith, fils de Hyrum, frère du prophète Joseph, devint président de l’Eglise, il pouvait dire: «Nous avons franchi les étapes de la petite enfance . . . et nous abordons l’état adulte dans notre expérience de l’Evangile» (dans Conference Report, avril 1909, p. 2).

Lorsque Joseph F. Smith, fils de Hyrum, frère du prophète Joseph, devint président de l’Eglise, il pouvait dire: «Nous avons franchi les étapes de la petite enfance . . . et nous abordons l’état adulte dans notre expérience de l’Evangile» (dans Conference Report, avril 1909, p. 2).

Les missionnaires firent une moisson de convertis dans le monde entier. Des semences furent déposées un peu partout et des missions devinrent des pieux. Les frontières de Sion s’élargirent. Lorsque Joseph Fielding Smith, fils de Joseph F. Smith, devint président de l’Eglise, il déclara: «Nous devenons une Eglise et un peuple majeurs. Nous avons atteint la stature et la force qui nous permettent de nous acquitter de la mission dont le Seigneur nous a chargés par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, à savoir que nous devons porter la bonne nouvelle du rétablissement à toutes les nations et à tous les peuples» (Conférence interrégionale de Manchester, 1971, p. 5).

Deux ans plus tard, son successeur, Harold B. Lee, disait: «Nous assistons, aujourd’hui, à la manifestation de la main du Seigneur au milieu même de ses saints, les membres de l’Eglise. Jamais dans notre dispensation, et peut-être jamais auparavant au cours d’une seule période, les membres de l’Eglise n’ont autant qu’aujourd’hui ressenti le besoin d’agir d’urgence. Ses frontières s’élargissent, ses pieux se fortifient . . . «On ne peut plus considérer l’Eglise comme ‹l’Eglise d’Utah› ou comme une ‹Eglise américaine›: la population de l’Eglise se répartit maintenant sur toute la terre» (dans Conference Report, avril 1973, p. 6; ou Ensign, juillet 1973, pp. 4-5).

Une «pierre . . . détach[ée] de la montagne sans le secours d’aucune main» par l’intervention de Dieu (Daniel 2:45), telle est la métaphore utilisée par le Seigneur pour décrire l’expansion de l’Evangile dans le monde entier. Cette pierre roule maintenant et va remplir la terre. Alors le royaume du Seigneur durera éternellement, et il gouvernera le monde et régnera sur la maison d’Israël, sur ceux qui l’ont aimé et ont gardé ses commandements.

Ce site n'est pas un site officiel de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les remarques, commentaires et articles n'engagent que la seule responsabilité de leurs auteurs, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne pouvant en être tenue pour responsable.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site