Ce site n'est pas un site officiel de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les remarques, commentaires et articles n'engagent que la seule responsabilité de leurs auteurs, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne pouvant en être tenue pour responsable.



Deux villes et une tendre miséricorde

Tiffany Taylor Bowles (Illinois, États-Unis)

Tout comme Nauvoo (Illinois), la ville de Natchez (Mississippi, États-Unis) est située sur un promontoire qui surplombe le Mississippi. Les premiers membres de l’Église qui arrivaient d’Angleterre passaient souvent par Natchez en remontant le fleuve de la Nouvelle-Orléans à Nauvoo. En fait, en 1844, une bande de vauriens a mis le feu à un bateau amarré à Natchez qui transportait des membres de l’Église.

Quand je suis arrivée à Natchez pour travailler au département des parcs nationaux des États-Unis, j’avais des doutes et des appréhensions. J’avais laissé tout ce qui était confortable et familier en Utah et, en m’installant dans cette nouvelle ville qui m’était étrangère, je me sentais seule et perdue.

Le premier jour de ma formation, le ranger en chef a commencé par me faire visiter le manoir du parc, qui datait de la Guerre de Sécession, et m’a montré le genre de visite guidée que j’allais bientôt devoir faire. Le temps de finir d’explorer le rez-de-chaussée, j’avais déjà du mal à me souvenir de tous les détails. Du mobilier rococo français à la porcelaine anglaise, la demeure richement décorée incarnait la prospérité du Sud et m’écrasait totalement. En me rendant compte que nous devions encore voir le premier étage, j’ai été envahie par un sentiment de découragement et de nostalgie pour ma ville natale.

Tandis que nous montions le grand escalier, mon attention a été attirée par un tableau représentant un paysage urbain. Je ne l’avais jamais vu et pourtant il avait quelque chose de familier. Je regardais surtout un grand bâtiment représenté en haut d’un promontoire et j’ai reconnu la large courbe que faisait le fleuve autour de la ville. Était-ce vraiment ce que je pensais ?

J’ai demandé si le tableau représentait Nauvoo. Mon chef, étonné par ma question, a répondu que c’était bien le cas. J’ai bientôt appris que le tableau avait été acheté par l’un des derniers propriétaires de la maison, probablement parce qu’il avait été peint vers le milieu du 19e siècle et que cette scène fluviale coïncidait bien avec le paysage de Natchez.

Les membres de l’Église qui passaient par Natchez, au milieu des persécutions, devaient éprouver beaucoup de soulagement et de gratitude lorsqu’ils arrivaient enfin à Nauvoo. Je me suis de même sentie réconfortée quand j’ai vu ce tableau de Nauvoo dans ce manoir, à Natchez. Sa vue m’a aidée à savoir que notre Père céleste était conscient de ma situation et me donnerait la force de surmonter ma nostalgie, ma peur et mes doutes. Je savais que ce tableau de Nauvoo était une tendre miséricorde du Seigneur.

Tandis que nous montions le grand escalier, mon attention a été attirée par un tableau représentant un paysage urbain. Cette scène était-elle vraiment ce que je pensais ?

mormon église de jésus-christ des saint

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Ce site n'est pas un site officiel de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les remarques, commentaires et articles n'engagent que la seule responsabilité de leurs auteurs, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne pouvant en être tenue pour responsable.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site